Oeil et aliments allergisants  Abonné

Publié le 23/03/2011
1310486736236321_IMG_64938_HR.jpg

1310486736236321_IMG_64938_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

Le diagnostic des allergies alimentaires (AA) est parfois difficile et nécessite la réalisation d’un test de provocation orale en milieu hospitalier, qui n’est pas anodin. Une équipe norvégienne a réalisé une étude sur 149 enfants suspects d’AA qui ont bénéficié d’un dosage des IgE spécifiques, de prick-tests et d’un test de provocation conjonctival avec l’aliment présumé responsable. Des réactions conjonctivales fortement positives à cinquante aliments allergisants ont été observées chez 46 enfants dont l’AA a été prouvée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte