Nestlé adopte le Nutri-score en Europe

Par Nordine El Bartali
Publié le 27/06/2019
- Mis à jour le 15/07/2019
nutri score

nutri score
Crédit photo : S. Toubon

Le géant agroalimentaire Nestlé va adopter l'étiquetage nutritionnel simplifié Nutri-score pour tous ses produits vendus en Europe, une décision qui marque un tournant dans l'information du consommateur, alors que l'Union européenne planche sur un système commun. « Le groupe Nestlé à l'échelle européenne souhaite annoncer son soutien et son passage progressif à la mise en place du Nutri-score », a indiqué à l'AFP le directeur général de Nestlé France Pierre-Alexandre Teulié.

« Encourager des pratiques saines et des choix éclairés »

Le groupe suisse s’était, avec cinq autres multinationales (Coca-Cola, PepsiCo, Mars, Mondelez et Unilever) opposé à ce système d’étiquetage et appelait à utiliser un autre système baptisé Evolved Nutrition Label (ENL), basé sur une approche par portions. Il avait ensuite quitté cette alliance.

« Notre support à Nutri-score reflète l’ambition de Nestlé d’encourager des pratiques saines et des choix éclairés. C’est aussi une question de transparence. Les Européens sont de plus en plus avides de savoir ce que contiennent les aliments et les boissons qu’ils consomment. Nous voulons leur fournir des informations nutritionnelles faciles à comprendre et nous voulons le faire rapidement », a déclaré Marco Settembri, P-DG de Nestlé pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, dans un communiqué de presse publié ce mercredi 26 juin 2019.

Une victoire pour les associations de consommateurs

De son côté, UFC-Que choisir « se félicite » de l’annonce de Nestlé et « se réjouit de ce ralliement officiel ». Dans un communiqué de presse publié ce jour, l’association de consommateurs « demande maintenant la même "transparence" de la part des autres multinationales de l’agroalimentaire », et invite par ailleurs Nesté à « soutenir et signer » la pétition européenne « Pronutriscore » porté avec d’autres associations de consommateurs, qui demande à la Commission européenne de rendre le Nutri-score obligatoire au niveau européen.

Et pour cause, le système d'étiquetage est déjà mis en place en France depuis l'automne 2017, mais de façon facultative en raison de la réglementation européenne actuelle, ainsi qu'en Belgique et en Espagne. Selon le directeur général de Nestlé, il est « important qu'il n'y ait qu'un seul système au niveau européen », et c'est le Nutri-score qui « semble émerger ».

« C'est une vraie victoire ». A l’instar d’UFC Que-Choisir, Foodwatch « se félicite de cette victoire contre la désinformation menée jusqu’alors par le géant agroalimentaire », dans un communiqué de presse publié le mercredi 26 juin 2019. L’ONG reconnaît que « la décision du groupe alimentaire augmente les chances de voir le Nutri-score devenir le logo officiel plébiscité par toute l’Europe »

 

Nordine El Bartali

Source : lequotidiendumedecin.fr