À l’encontre des idées établies

Les recettes anti-âge déménagent  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 27/05/2019
anti âge

anti âge
Crédit photo : PHANIE

La restriction calorique a fait ses preuves chez tous les mammifères, contre les maladies cardiovasculaires, le diabète, les cancers, etc. Une étude menée chez le singe montre qu'elle agit sur plusieurs compartiments et retarde de façon spectaculaire le vieillissement cellulaire (1). « En prenant de l'âge, il faut être mince, affirme le Dr Claude Dalle, président de la World Society for Interdisciplinary Anti-Aging Medicine (Wosiam). Le métabolisme de base diminue considérablement, surtout à partir de 50 ans, aussi ne peut-on plus manger les mêmes quantités qu'avant ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte