Le bilan lipidique est souvent trop succinct

Publié le 20/05/2019

Le bilan lipidique standard, la fameuse EAL (exploration d'une anomalie lipidique), ne permet pas de mettre en évidence les particules remnantes. « On peut regretter que le dosage de l'Apolipoprotéine B ne soit plus fait de façon large depuis son déremboursement, car il permettait de distinguer les hypertriglycéridémies simples de celle plus agressives de certains patients coronariens », estime le Pr Jean Ferrières.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?