Le point de vue du Dr Emmanuel Héau*

Confinement… un médecin face au virus et au silence de la ville  Abonné

Publié le 02/06/2020

Ce généraliste des Hauts-de-Seine devait prendre sa retraite mi-mars. Face au Covid, il a pourtant prolongé son activité quelques semaines. Il témoigne de la solitude du soignant et de la souffrance des patients. Non sans émotion, ni colère contre la gestion de la crise par les pouvoirs publics.

Alors que j'aurais dû̂ prendre ma retraite mi-mars, et parce que j’étais passionné de médecine générale et de médecine tropicale, je me suis lancé tout entier dans cette épidémie, avec mon écoute, mes instruments, mes connaissances et mes livres, et aussi ma crainte (vite dépassée dans l'action) et avec une attention très aiguisée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte