Stéatohépatite non alcoolique

L’IRM, meilleur outil de dépistage  Abonné

Par
Publié le 08/11/2018
3 NASH

3 NASH
Crédit photo : PHANIE

« Le terme de « Nash », ou de « stéatohépatite non alcoolique », recouvre parfois à tort à tout le spectre des stéatopathies métaboliques non alcooliques du foie (NAFLD). Ces dernières regroupent en fait plusieurs stades d’atteintes hépatiques : la stéatose, simple surcharge graisseuse, qui est la porte d’entrée dans la maladie, la Nash elle-même, associant surcharge graisseuse et inflammation, la fibrose, et enfin la cirrhose, rappelle le Pr Maxime Ronot, radiologue à l’hôpital Beaujon (Clichy).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte