Au fondement du diagnostic

L’imagerie de l’endométriose nécessite une expertise  Abonné

Par
Publié le 08/11/2018
1 endométriose

1 endométriose
Crédit photo : PHANIE

L’endométriose est encore bien souvent diagnostiquée trop tardivement, avec 7 ans de retard en moyenne, alors qu’idéalement il faudrait la traiter dès l’adolescence. Plus le diagnostic est tardif, la maladie évoluant, plus les probabilités d’une répercussion négative sur la fertilité sont importantes. Dépistage, diagnostic, traitements…, tour d’horizon avec le Pr Erick Petit, radiologue expert de l’endométriose, fondateur du centre de l’endométriose du groupe hospitalier Saint-Joseph (Paris) et du réseau expert ville-hôpital Resendo.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte