De la patiente à l’équipe

Une démarche collective contre les douleurs postopératoires  Abonné

Publié le 30/06/2020
C’est dès la période peropératoire que la douleur doit être prise en charge, dans un protocole impliquant la patiente, les techniques chirurgicales, les traitements analgésiques et antalgiques. Une prévention efficace est la clé d’une réhabilitation rapide.
Contrôler la douleur tout en limitant les effets secondaires des antalgiques

Contrôler la douleur tout en limitant les effets secondaires des antalgiques
Crédit photo : phanie

La prise en charge de la douleur postopératoire en chirurgie gynécologique et pelvienne est une des composantes majeures du concept de réhabilitation améliorée en chirurgie (RAC) dont la mise en place est un élément marquant de cette dernière décennie. La RAC elle-même peut aider à optimiser les procédures de prise en charge de chirurgie ambulatoire, ce qui reste un des objectifs prioritaires pour les années à venir.

Des chirurgies moins invasives

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte