Surrisque modeste de malformations congénitales  Abonné

Par
Coline Garré -
Publié le 20/03/2020
Une augmentation du risque de 7,1 %

Une augmentation du risque de 7,1 %
Crédit photo : Phanie

Les enfants issus d'AMP sont-ils plus à risque de malformations congénitales ? Sensiblement, semble indiquer la littérature. La technique de l'ICSI (aujourd'hui, 68 % des tentatives de FIV) a notamment fait couler beaucoup d'encre depuis sa mise en pratique en 1992, avec des études observationnelles qui rapporteraient une augmentation du risque de 7,1 % en ICSI vs 4 % en population générale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte