Trop souvent méconnues

Contraception : attention aux interactions médicamenteuses

Publié le 03/11/2014

En 1996, GL Krauss avait montré que 40 % seuls des neurologues et obstétriciens étaient conscients des interactions entre contraceptifs hormonaux et traitements anti-épileptiques. En 2014, dans sa thèse, C. Legrand ajoutait que, s’agissant de l’efavirenz (ARV), rares étaient les médecins généralistes connaissant les risques de diminution de l’efficacité de ce traitement en cas de prise d’oestroprogestatifs (OP) [26 %] et de progestatifs (15 %). Enfin, en cas d’automédication, 14 % des jeunes femmes interrogées connaissent l’interaction OP et millepertuis.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?