Le tissu mammaire vieillit plus vite que le reste du corps

Une horloge biologique ubiquitaire nichée dans le génome  Abonné

Publié le 21/10/2013

DES CHERCHEURS californiens viennent de définir un nouvel outil permettant de mesurer précisément l’âge biologique de n’importe quelle cellule, tissu ou organe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte