Mélanome métastasé

Une confirmation, une révélation  Abonné

Publié le 22/06/2011

DÉJÀ L’AN PASSÉ l’ipilimumab (Yervoy) avait créé l’événement lors du congrès de l’Asco, en démontrant une supériorité statistiquement significative sur le traitement standard de 2ème ligne des mélanomes avancés. On sait que cet anticorps monoclonat, en ciblant l’antigène CTLA-4, lève un frein à l’activation des cellules T, permettant à ces dernières de jouer pleinement leur rôle anti-tumoral.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte