Une atteinte génétique serait à l’origine de la surdité liée au bruit

- Mis à jour le 06/11/2015

Crédit photo : S Toubon

Une étude française publiée dans « Cell » permet de mieux comprendre les surdités liées au bruit. Chez des souris dont un gène, codant pour la protéine « pejvakine », a été inactivé, il existe une hypervulnérabilité aux sons, même les plus faibles. Les chercheurs ont aussi mis en évidence le mécanisme sous-jacent : un défaut de prolifération des peroxysomes, en réponse au stress oxydatif provoqué par l’exposition au bruit. Les peroxysomes sont des organites cellulaires impliquées dans les fonctions de détoxification.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?