Biopsie liquide dans le cancer de la prostate avancé

Une analyse de l’ADN prédit la résistance à l’abiratérone

Publié le 05/11/2015
- Mis à jour le 05/11/2015

Crédit photo : PHANIE

Les patients souffrant d’un cancer métastatique de la prostate répondent dans un premier temps à une thérapie de suppression des androgènes, hormones stimulant la croissance du cancer de la prostate. Cependant, après un délai variable, une rechute survient généralement, avec l’émergence d’un cancer de la prostate résistant à la castration (CPRC).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?