Un espoir thérapeutique grâce à l’animal

Un traitement libère le cholestérol dans le Niemann-Pick

Publié le 27/01/2009

CERTES LA MALADIE est rare, mais elle est dramatique. Ce qui donne toute sa valeur à l’avancée que viennent de réaliser des chercheurs texans dans le traitement de la maladie de Niemann-Pick de type C. Sur le modèle expérimental de la souris, ils ont réussi à améliorer l’état de santé des rongeurs atteints et à prolonger leur existence grâce à une dose unique d’une molécule baptisée CYCLO.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?