Biologie synthétique

Un chromosome artificiel de levure reconstitué  Abonné

Publié le 31/03/2014

Il aura fallu sept ans d’efforts à une équipe internationale de scientifiques pour construire un génome artificiel et attacher 273 871 paires de base d’ADN de levure. Ce total est un peu inférieur à son équivalent naturel, qui en compte 316 667. « Notre recherche a fait passer la biologie synthétique de la théorie à la réalité », a estimé Jef Boeke, directeur de l’Institut des systèmes génétiques au centre médical Langone de l’Université de New York.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte