Un cancer peut se développer sans mutation génétique ni stimulation épigénétique  Abonné

Publié le 28/07/2015

Crédit photo : Phanie

Un déséquilibre entre les protéines intracellulaires peut entraîner à lui seul la formation d’un cancer, selon une étude dans le cancer de l’ovaire, publiée dans la revue « Oncogene ». Même si l’épigénétique est pointée du doigt depuis quelques années, les aberrations génétiques étaient considérées jusqu’alors comme la cause principale de la quasi-totalité des tumeurs malignes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte