CLONAGE HUMAIN

Trois erreurs minimes  Abonné

Publié le 27/05/2013

L’étude qui a fait état le 15 mai (voir Quotidien du médecin n° 9242) de la création de cellules souches embryonnaires humaines par clonage contient des erreurs qui n’en modifient pas les résultats, a indiqué son principal auteur, Shoukrat Mitalipov, de l’Université de la santé et des sciences d’Oregon. « Erreurs de précipitation », explique l’auteur, qui en a recensé trois, liées à l’euphorie du moment puisque la revue Cell a accepté la publication seulement trois jours après la soumission du manuscrit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte