Découverte de restes humains disparus en 1976

Quand génétique médicolégale croise le travail historique  Abonné

Publié le 30/01/2014
1391048198492904_IMG_121326_HR.jpg

1391048198492904_IMG_121326_HR.jpg
Crédit photo : Fundacion Aranzadi

Carlos Martin Beristain (médecin et docteur en psychologie) et Francisco Etxeberria (professeur de médecine légale de l’Université du Pays Basque) en sont sûrs : les fosses qu’ils ont exploré contiennent les restes humains de huit Sahraouis tués en février 1976 par des membres de l’armée marocaine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte