Risque génétique

Quand et comment informer les patients ?  Abonné

Par
Publié le 10/07/2017

On sait que les séquençages de génome deviennent de plus en plus fréquents (le plan France medecine génomique en prévoit 235 000 en 2020). On sait moins que chez des patients symptomatiques, il peut être prescrit par tout clinicien, l’intervention d’un généticien s’imposant en cas contraire (un accès à l’analyse que les généticiens souhaiteraient plus encadrés, pour que les quotas affectés permettent de couvrir les besoins les plus justifiés).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte