Une maladie qui fait prendre dix ans par an

Pourquoi la progeria épargne les fonctions cognitives  Abonné

Publié le 25/06/2012
1340619755360665_IMG_86791_HR.jpg

1340619755360665_IMG_86791_HR.jpg
Crédit photo : Xavier Nissan. I-Stem

Des Français expliquent pourquoi dans la rarissime progeria le vieillissement accéléré épargne les fonctions cognitives : les cellules neurales sont protégées par un contrôle épigénétique inhibiteur de l’expression du gène LMNA.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte