Un possible facteur expliquant l'hétérogénéité de la maladie

Mutations oncogènes dans l'endométriose sans cancer  Abonné

Par
Publié le 11/05/2017
endométriose

endométriose
Crédit photo : PHANIE

La génétique peut poser parfois autant de questions qu'elle n'apporte de réponses. C'est le cas d'une étude publiée dans « The New England Journal of Medicine » sur les mutations présentes dans l'endométriose profonde.

L'équipe américano-canadienne dirigée par le Dr Shih de l'hôpital Johns Hopkins à Baltimore montre dans une petite étude (n = 27+12 patientes) qu'il existe des mutations liées au cancer (dites « driver » ou « pilotes ») dans cette maladie infiltrante considérée comme bénigne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte