Cancers du sein et de l'ovaire

Meilleur coût-efficacité du test génétique dans la population générale  Abonné

Publié le 22/01/2018

Des chercheurs de l'université Queen Mary à Londres suggèrent qu'il est justifié d'aller plus loin pour les tests génétiques pour dépister un risque accru de cancer du sein et de l'ovaire. Aujourd'hui, il est recommandé de faire le test en cas d'antécédents personnels et/ou familiaux, mais des mutations peuvent survenir en l'absence d'antécédent connu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte