Des avancées dans l’autisme

Les gènes conduisent à des circuits spécifiques  Abonné

Publié le 25/11/2013
1385392717475261_IMG_116473_HR.jpg

1385392717475261_IMG_116473_HR.jpg
Crédit photo : AFP

« CETTE ÉTUDE marque un tournant dans la recherche sur l’autisme et constitue une étape fondamentale pour comprendre comment traiter l’autisme », explique au « Quotidien » Jeremy Willsey, qui a mené l’une des études sous la direction du Pr Matthew State (Université de Yale a New Haven et université de San Francisco). L’autisme et les TSA, caractérisés par des déficits des interactions sociales, des problèmes de communication et des troubles du comportement, ont une origine multifactorielle avec une forte composante génétique hétérogène.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte