Les centres de ressources dans le viseur  Abonné

Publié le 25/11/2013

Invitée à ouvrir la journée de congrès de l’association Autisme France la ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, Marie Arlette Carlotti a affiché toute sa détermination à combattre les « archaïsmes » de la prise en charge de l’autisme qui s’arc-boutent contre les recommandations officielles de la Haute Autorité de Santé (HAS). Dans le cadre du troisième plan autisme, « nous encouragerons le changement des pratiques par un fléchage des crédits particulier ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte