Plateformes d’oncogénétique

Le temps de la maturité  Abonné

Publié le 11/02/2016

En 2015, une directive de la direction générale de l’Offre de soins (DGOS) a mis en place une nouvelle organisation du financement et de l’évaluation des actes innovants de biologie médicale et d’anatomocytopathologie (1). Elle crée alors un Référentiel des actes innovants hors nomenclature (RIHN), en complément du forfait innovation et des autorisations temporaires d’utilisation (ATU).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte