La prédominance féminine dans le lupus expliquée

Le rôle essentiel du gène TLR7 sur le chromosome X  Abonné

Par
Publié le 29/01/2018
lupus

lupus
Crédit photo : PHANIE

Environ 9 personnes atteintes de lupus érythémateux systémique (LES) sur 10 sont des femmes. Un tel biais de genre est fréquent dans les maladies auto-immunes (MAI), et des chercheurs français ont découvert que l’échappement à l’inactivation de l’X du gène TLR7 pourrait contribuer à la plus grande susceptibilité des femmes et des hommes Klinefelter (47, XXY) possèdant 2 chromosomes X.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte