Une validation des pratiques françaises

Le génotypage augmente la survie dans les cancers du poumon  Abonné

Publié le 18/01/2016
Une anomalie génétique est retrouvée dans 50 % des cas

Une anomalie génétique est retrouvée dans 50 % des cas
Crédit photo : PHANIE

« La France est un modèle unique au monde dans la prise en charge du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) », estime le Pr Fabrice Barlesi, oncologue à Marseille (AP-HM) et premier auteur d’une étude à l’échelle nationale sur le génotypage systématique, soutenue par l’Institut National du Cancer (INCa) et coordonnée par l’Intergroupe Francophone de Cancérologie Thoracique (IFCT).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte