Des chercheurs lillois recrutent des patients

Le gène d’une transmission dominante du Parkinson  Abonné

Publié le 14/09/2011

C’EST L’ABOUTISSEMENT d’une vaste recherche internationale. Elle permet à des chercheurs de l’université de Lille d’annoncer la découverte de mutations d’un gène responsable d’une forme de maladie de Parkinson à transmission autosomique dominante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte