Nouveau test de dépistage non invasif de la trisomie 21

Le CCNE favorable à une introduction progressive  Abonné

Publié le 29/04/2013
1367241114429193_IMG_104191_HR.jpg

1367241114429193_IMG_104191_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

L’ARRIVÉE d’un nouveau test prénatal de la trisomie 21 réalisé sur un simple prélèvement de sang maternel, déjà autorisé en Suisse, en Allemagne et en Autriche, soulève en France de multiples interrogations. Dans une tribune récente publiée dans « le Quotidien » (du 08/04/2013), le Dr Patrick Leblanc, coordinateur du comité pour sauver la médecine prénatale, s’inquiétait d’un « changement radical et insidieux » de la pratique médicale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte