Une nouvelle cible pour la prévention cardio-vasculaire

La voie des triglycérides dans le risque coronarien  Abonné

Par
Publié le 03/03/2016

La découverte d'anomalies rares génétiques peut avoir des retombées d'une ampleur étonnamment large en thérapeutique. À l'instar du gène PCSK9 qui a donné naissance à la nouvelle classe hypolipémiante très prometteuse des anti-PCSK9, l'identification de variants peu fréquents d'ANGPTL4 dans les triglycérides offre de nouvelles perspectives en thérapeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte