Cancer du poumon

La piste de MAGE-A3

- Publié le 01/04/2009
- Mis à jour le 01/04/2009

LES LABORATOIRES GSK ont a lancé une importante étude (MAGRIT) qui doit inclure près de 2 300 patients dans 33 pays, dont la France, étude qui a pour objectif de déterminer l’apport de l’immunothérapie spécifique d’antigènes dans le traitement adjuvant du cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?