Un rapport sur le partage des données génétiques

La confidentialité doit être renforcée, selon des experts américains  Abonné

Publié le 19/10/2012
1350578548381705_IMG_91923_HR.jpg

1350578548381705_IMG_91923_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Le secret médical n’est pas assez protégé par la législation actuelle aux États-Unis dans le cas du séquençage du génome, estime la Commission présidentielle américaine de bioéthique dans un rapport (« Privacy and progress in whole genome ») publié la semaine dernière.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte