Tribune

Entrepôt de données et consentement éclairé : le piège génétique  Abonné

Publié le 18/07/2019

De nombreuses données de santé sont produites chaque jour au sein de nos établissements de santé, ou stockées dans des entrepôts de données de santé (EDS). Outre un usage clinique, ces données sont aussi destinées à un usage scientifique. Mais quel que soit l’usage, le Règlement général de la protection des données (RGPD) préconise entre autres que leur collecte se fasse avec le consentement éclairé exprès et écrit des patients. Cela implique que ces derniers consentent de façon explicite à ce stockage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte