Un gène paradoxal dans le cancer colorectal

Dr Jekyll and Mr Hyde débusqués par des Français  Abonné

Publié le 24/01/2013
1360316115403983_IMG_97408_HR.jpg

1360316115403983_IMG_97408_HR.jpg
Crédit photo : Phanie

LE RÉCEPTEUR TrkC qui appartient au groupe des récepteurs à la tyrosine kinase est généralement considéré comme un oncogène, soit un gène dont l’expression favorise la survenue de cancers. Or une équipe du Centre de lutte contre le cancer Léon-Bérard (Lyon) a fait une découverte intéressante : dans le cancer colorectal, TrkC possède, de manière surprenante, des propriétés de suppresseur de tumeur. Comment s’explique cette fonction paradoxale ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte