Approches génétiques de l’ostéoporose

Des pistes prometteuses  Abonné

Publié le 11/12/2014

Le phénotype ostéoporotique – DMO basse, fractures de fragilité – est héréditaire. Les fractures en

elles-mêmes ont une héritabilité propre (indépendante de la DMO) de 35 à 70 % dans les populations d’origine blanche européenne. Ceci suggère la contribution de variants génétiques pour le risque de fracture.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte