Editorial

10 000 fois plus rapide que les médecins  Abonné

Publié le 11/05/2015

Pour l’analyse des données issues du séquençage génomique d’une tumeur, le «  super-ordinateur  » Watson va, à la louche, 10 000 fois plus vite que les médecins coutumiers de l’exercice. Voilà. C’est dit.

En vertu de ce constat, 14 cliniques et instituts américains spécialisés dans le traitement du cancer viennent de s’acoquiner avec IBM, concepteur de ladite machine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte