La pathologie du voyage la plus fréquente

Turista, aucun pays ne met à l’abri

Publié le 15/05/2014
1400116469521517_IMG_129409_HR.jpg

1400116469521517_IMG_129409_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

La diarrhée du voyageur est toujours d’origine infectieuse, bactérienne le plus souvent (Escherichia coli, Campylobacter, Shigelles, salmonelles…) parfois parasitaire (amibes…) plus rarement virale. Aucun pays ne met à l’abri, cependant certains sont plus à risque que d’autres notamment les pays d’Afrique subsaharienne, d’Asie tropicale, d’Amérique latine où le risque est particulièrement élevé (40 %).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?