Influence des réseaux sociaux chez les ados

Voir à travers le miroir aux alouettes  Abonné

Par
Anne-Lucie Acar -
Publié le 03/10/2019
Alors que la moitié des Français sont présents sur un réseau social et y consacrent au moins deux heures par jour, les adolescentes y sont particulièrement sensibles. Leurs pratiques en ligne doivent faire partie intégrante de la prise en charge de troubles alimentaires.
En pleine construction de leur identité, les jeunes sont particulièrement sensibles aux images

En pleine construction de leur identité, les jeunes sont particulièrement sensibles aux images
Crédit photo : Phanie

Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat, YouTube… Ces dernières années, les réseaux sociaux ont pris une place considérable dans la vie de tous. Que l'on soit à table, en vacances ou au sport, à toute heure, il est aujourd'hui banal d'envoyer des photos de soi, de se soumettre à l'opinion des autres en espérant gagner des « followers », obtenir des « likes », faire grimper le nombre de vues. Des pratiques qui sont très fréquentes à l'adolescence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte