Insulinosécrétion dans le diabète de type 2

Une équipe lilloise identifie 4 nouveaux gènes

Par
Publié le 06/04/2017
recherche génétique

recherche génétique
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Cette étude a évalué l’expression de 104 gènes associés au diabète de type 2 (DT2) par la technologie NanoString parmi des tissus humains comprenant notamment des échantillons d’îlots de Langerhans, des cellules ß pancréatiques et la lignée de cellule ß humaine EndoßH1. Puis, sur la trentaine de gènes les plus exprimés dans les cellules ß pancréatiques et les EndoßH1, une extinction génique transitoire par siRNA a été réalisée. En cas d’extinction génique supérieure à 50 %, l’effet sur la sécrétion d’insuline était évalué.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)