La séropositivité à ≥2 auto-Ac anti-îlots

Un marqueur de diabète chez les enfants prédisposés  Abonné

Publié le 20/06/2013
1371690933442017_IMG_107351_HR.jpg

1371690933442017_IMG_107351_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

C’EST LA PREMIÈRE étape avant d’enrayer la survenue du diabète de type 1. Une étude menée sur 3 cohortes d’enfants génétiquement à risque conclut que la présence de plusieurs auto-anticorps anti-îlots (≥2) est un marqueur prédictif fiable d’évolution vers un diabète de type 1. Une fois les enfants identifiés, il deviendra envisageable de mettre en place des mesures préventives visant à empêcher, sinon à ralentir, l’installation de la maladie auto-immune... même si, jusqu’à présent, aucun des interventions testées ne s’est révélée concluante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte