Malformations génitales néonatales

Quand le choix du sexe d’état civil est difficile  Abonné

Publié le 04/02/2016
La précaution est de mise

La précaution est de mise
Crédit photo : PHANIE

Lorsque l’examen échographique anténatal ou génital néonatal ne permet pas d’affirmer le sexe masculin ou féminin de l’enfant, les équipes médicales doivent faire preuve d’une grande prudence. De fait, l’utilisation d’un langage neutre s’impose pour ne pas préjuger du choix ultérieur du sexe de l’enfant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte