Démographie, technologie, innovations

Les trois grands travaux de la diabétologie  Abonné

Par
Antoine Dalat -
Publié le 17/03/2020
La spécialité va devoir gérer aux mieux la baisse du nombre de ses médecins et réfléchir à une nouvelle organisation face au développement de l’innovation.
Une large réflexion est nécessaire sur la pertinence et la qualité des soins

Une large réflexion est nécessaire sur la pertinence et la qualité des soins
Crédit photo : phanie

« Aujourd’hui, notre spécialité se retrouve confrontée à trois grands défis : la démographie, la technologie et l’accès aux nouvelles thérapeutiques, estime le Dr Pierre Sérusclat, trésorier du Conseil national professionnel d'Endocrinologie, Diabétologie et Nutrition (CNPEDN). La diminution du nombre de médecins de premier recours et de praticiens de notre spécialité va s’accentuer avec le départ en retraite, dans les cinq à dix prochaines années, de ceux qui étaient arrivés dans la spécialité via un CES (aujourd’hui disparu).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte