Les risques encourus  Abonné

Publié le 12/06/2014

Chez les patients ayant un diabète de type 1, la plupart des diabétologues et des Imams recommandent de ne pas observer ce mois de jeûne. Certes, la parfaite maîtrise de l’insulinothérapie fonctionnelle, avec ou sans pompe à insuline, rend plus faisable la gestion de cette situation avec un moindre risque. Néanmoins, le principe de précaution voudrait de ne pas observer ce rituel pour les diabétiques de type 1 et de type 2 insulinotraités.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte