Recherche fondamentale

Les pistes lipides  Abonné

Publié le 13/06/2013

Entretien avec le Pr Bruno Vergès*

« UN TRAVAIL fondamental présenté à Montpellier montre que l’Apo C1, apolipoprotéine identifiée récemment, joue le rôle d’inhibiteur endogène de la cholesterylester transfert protéine [CETP] [1]. Il montre par ailleurs que cette activité inhibitrice est réduite chez les diabétiques. La glycation de l’Apo C1 vient en effet modifier sa charge électrique et empêcher ou réduire sa liaison aux lipoprotéines HDL, réduisant ainsi l’effet inhibiteur de l’Apo C1 sur la CETP », résume le Pr Vergès.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte