Le sport pour maigrir : non, mais…  Abonné

Par
Publié le 02/10/2020

Le surpoids est le fruit de l’interaction synergique entre inactivité physique et alimentation excessive. Mais, une fois le surplus installé et stocké − l’humain étant programmé pour faire face aux disettes − l’activité physique ne va pas suffire à mobiliser ces réserves excédentaires. Seule la diète peut lancer la machine, le sport arrive ensuite et se place dans la phase d’entretien, de consolidation de la perte de poids (1). Plusieurs études montrent son intérêt dans cette phase d’entretien. Le sport réduit alors le risque de reprise de poids.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte