Une viande riche en fer

Le magret, signature du Sud-Ouest

Par
Dr Charlotte Pommier -
Publié le 03/10/2019

Sans foie gras, point de magret. Une viande à l'histoire singulière, mêlant tradition et innovation gastronomique. Après une absence des étals pendant deux ans pour cause de grippe aviaire, la filière s'organise pour valoriser l'origine France.

Crédit photo : Ph Asset/Adocom

Encore relativement méconnu, le magret n'est consommé, en dehors de sa région d'origine le Sud-ouest, que depuis les années 1970. Il s'agit du filet, mais provenant exclusivement d'un canard ou d'une oie engraissés en vue de la production de foie gras. Cette dénomination a été réglementée en 1986 puis par le règlement CE 2 891/93 du 21 octobre 1993. Le magret – qui peut être appelé aussi maigret – ne comprend pas le muscle de l'aiguillette et doit être proposé avec peau et graisse.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)