Médias et obésité

Lavage de cerveau ?  Abonné

Publié le 17/10/2016

« Dans certaines familles, notamment celles à faible niveau éducatif, la télévision est très souvent omniprésente ; elle parasite la vie familiale. Ce qui est fortement délétère pour le développement des enfants », rappelle la Dr Marie-Laure Frelut, pédiatre nutritionniste à Albi, membre du Groupe européen d’étude de l’obésité infantile (ECOG, www.ecog-obesity.eu). Le petit écran est, en effet, plus toxique pour l'enfant -dont le cerveau est en pleine formation- que pour l'adulte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte