Un régime peu diversifié chez le sportif

Intolérance alimentaire ? Pas si vite  Abonné

Par
Publié le 02/10/2020
Deux fois plus fréquentes chez le sportif, les intolérances alimentaires doivent faire l’objet d’une prise en charge rigoureuse, en évitant d’allonger la liste des exclusions.
Souvent, c’est l’équilibre nutritionnel qui est en cause

Souvent, c’est l’équilibre nutritionnel qui est en cause
Crédit photo : phanie

« Le manque de diversité alimentaire fait le lit des intolérances. Et elles sont fréquentes chez les sportifs : autour de 10-11 % contre 4 % en population générale. L’intolérance est néanmoins un diagnostic à n’évoquer en dernier recours − un diagnostic d’exclusion  et toujours à partir d’une enquête nutritionnelle bien conduite, résume le Dr Frédéric Maton, édecin du sport au CH la Louvière, Lille.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte