Des mitochondries moins souples  Abonné

Publié le 29/10/2015

La prévalence de la NAFLD augmente indépendamment de l’IMC. Le mécanisme impliqué est en relation avec la « flexibilité mitochondriale », réduite dans la stéatose simple et totalement perdue dans le NASH. La réduction de cette capacité adaptative des mitochondries résulte en un haut niveau de stress oxydatif qui, couplé à une capacité anti-oxydante réduite dans le NASH, vient lui-même augmenter la lipotoxicité d’un régime trop riche (1).

(1) Koliali et al. Cell Metabolism 2015;21:739-46
Pascale Solère

Source : Le Quotidien du Médecin: 9445